Alcazar

bibliotheque alcazar
Adresse
58, cours Belsunce – 13001 Marseille
Horaires
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Contacts
Tél : 04 91 55 90 00

Site web : www.bmvr.marseille.fr/

La bibliothèque de l’Alcazar

L’Alcazar était autrefois une mythique salle de spectacle qui enflammait les soirées marseillaises. Située au cœur du quartier populaire et commerçant de Belsunce en plein centre ville, la salle a vu passer de grandes figures artistiques de l’époque. Sa renommée et l’exigence du public marseillais étaient telles que l’Alcazar était un passage obligé pour tout spectacle voulant conquérir le pays. Aujourd’hui, c’est une bibliothèque municipale qui s’étend sur 18 000 m².

L’Alcazar lyrique ouvre ses portes en 1857 sur le Cours Belsunce qui est alors l’un des endroits les plus fréquentés de Marseille. Le propriétaire des lieux, Etienne Demolins, avait énormément investi pour doter le lieu d’une architecture de style mauresque en référence à l’Alhambra de Grenade ainsi qu’une série de décors tous plus chatoyants et extravagants les uns que les autres. Plus de 1500 personnes pouvaient s’attabler le temps d’un spectacle tout en fumant et en buvant. Demolins se targuait ainsi d’avoir bâti « le plus vaste café-concert du continent ». En concurrence avec un autre établissement similaire, « le Casino Musical » crée seulement 18 mois avant, la nouvelle salle ne tarde pas à se faire connaître créant une compétition de fait entre les deux. Trois années après son ouverture, l’Alcazar a déjà acquis une réputation nationale qui lui permet d’engager des grandes vedettes parisiennes en vogue. Ces dernières vont se heurter à l’intransigeance du public marseillais, qui savait manifester bruyamment sa réprobation en jetant des projectiles à l’occasion. C’est à ce moment que se forge la réputation d’exigence et de dureté du public marseillais. En 1867, c’est l’abolition des privilèges des grands théâtres. Les établissements comme l’Alcazar peuvent dorénavant se proclamer comme des théâtres à part entière, ce qui implique une plus grande liberté dans les décors, les costumes et les spectacles. C’est l’âge d’or du lieu qui voit se produire quantité d’artistes français et étrangers parmi les meilleurs de leur époque. Mais en juin 1873, après une représentation un incendie se déclenche dans les décors à cause des projections d’un feu d’artifice de clôture. Il n’y eut pas de victimes, mais la progression de l’incendie fut si rapide que les locaux furent entièrement détruits. Il ne restait du bâtiment d’origine que les murs maîtres. La reconstruction fut menée en quatre mois tambours battants afin de minimiser les pertes financières découlant de la fermeture. L’établissement rouvre ses portes en décembre 1873 en conservant la même inspiration architecturale. C’est à l’époque l’âge d’or de la pantomime qui étaient des grands spectacles et dont Marseille devient la capitale, notamment sous l’impulsion de Louis Rouffe. La salle ferme ses portes pendant deux ans entre 1887 et 1889. A sa réouverture, le nouveau directeur fait rénover le lieu pendant deux mois, il déplace l’entrée sur le Cours Belsunce. La salle passe du statut de café-concert à music-hall en renonçant aux consommations à l’intérieur. L’Alcazar devient u n passage obligé et si les stars nationales s’y produisent, ce sont les artistes locaux et les revues marseillaises qui ont le plus de succès. En 1931, l’Alcazar est transformé en cinéma et il faudra attendre 1949 que le lieu retourne à sa fonction première avec la programmation de revues ou d’opérettes marseillaises. Après quelques rebondissements, l’Alcazar finit par fermer ses portes en 1966. Le bâtiment est détruit en 1979, il n’en reste que l’entrée. En 2004, la bibliothèque municipale à vocation régionale est inaugurée. Celle-ci possède près d’un million de documents consultables ainsi que des fonds précieux (manuscrits anciens…). C’est devenu l’un des lieux de recherche les plus complets de la ville.

Comment aller à la bibliothèque de l’Alcazar ?


En vélo
Station Cours Belsunce / Canebière
En voiture
Parking Sainte Barbe (16 rue Sainte-Barbe, Marseille 01)
Parking de la Bourse (1 rue Reine Elisabeth, Marseille 01)
En métro ou en tramway
Métro :
Station Vieux-port / Hôtel de Ville (Ligne 1)
Station Noailles (Ligne 2)

Tramway :
Station Belsunce / Alcazar

Vous aimerez aussi :