Arc de Triomphe Porte d’Aix

arc triomphal marseille
Adresse
Place Jules Guesde
13003 Marseille

L’Arc de Triomphe à la Marseillaise

Naissance du projet de la Porte d’Aix

Le projet d’élever un arc triomphal à Marseille remonte à l’Ancien Régime. En 1784, les échevins de la ville décident de la construction d’un arc de triomphe en l’honneur du Roi Louis XVI et pour célébrer la fin de la Guerre d’Indépendance des États-Unis. L’emplacement de la porte d’Aix est choisi, il correspondait à la porte Nord des remparts. Mais les travaux prennent du retard suite à des atermoiements au sein de la municipalité.

Les débuts de la construction de l’Arc de Triomphe

Finalement, durant la Révolution Française le projet est abandonné. Mais l’idée ressurgit en 1823 à l’initiative du Marquis de Montgrand, alors maire de Marseille, afin de rendre hommage aux exploits du Duc d’Angoulême en Espagne et de sa victoire au Trocadéro. La première pierre est posée deux ans plus tard, le 6 novembre 1825 après un aménagement de la place Jules-Guesde, située à cheval sur les 1er, 2ème et 3ème arrondissement. L’Arc de la Porte d’Aix est finalement achevé en 1839, seulement trois ans après celui de l’Étoile à Paris.

Architecture

Par sa forme, le monument rappelle l’Arc de Titus, ses dimensions sont harmonieuses avec ses quelques 18 mètres de haut et ses sculptures ornementales. En effet, sur les façades et les côtés, on retrouve des représentations des batailles d’Austerlitz, Fleurus et Héliopolis. Des statues de presque trois mètres de haut étaient également installées mais la pierre étant friable elles se désagrégèrent et finirent par tomber sur la voie publique en 1937.

Une plaque en marbre scellée sur les fondations indique : « Cet arc de triomphe Fut voté le 17 octobre 1823 par la ville de Marseille Pour rendre un hommage éclatant A la gloire acquise en Espagne Par l’armée française et son illustre chef, S.A.R. Monseigneur le duc d’Angoulême Depuis dauphine de France. Sa majesté Louis XVIII, de glorieuse mémoire Permit par ordonnance royale du 30 décembre 1823, L’érection de monument d’amour et de reconnaissance Envers son auguste famille ». Au fil des aléas de l’Histoire de Marseille, les hommages varient, la République et l’Empire ont chacun marqué leur passage.

L’arc de Triomphe et la Porte d’Aix

Aujourd’hui, le quartier est tombé en déshérence mais fait, depuis peu, l’objet d’un programme de rénovation s’inscrivant dans le cadre d’Euro-méditerranée. L’autoroute du soleil qui débouchait en plein sur la place depuis 1979 a été déroutée pour désenclaver le quartier et le réaménager avec notamment des espaces verts. Ce monument de Marseille est classé Monument Historique depuis 1982. Le « marché du soleil » non loin est un véritable souk oriental traditionnel et est visité par de nombreux touristes. Dans le prolongement du quartier populaire et commerçant de Belsunce, allez faire un tour à la Porte d’Aix pour une balade dans Marseille aux saveurs de l’Orient. Et pourquoi ne pas opter pour la location de segway pour visiter Marseille autrement ? Cette activité ravira les petits comme les plus grands ! Pour les plus traditionnels, de nombreux points de location de vélo sont accessibles à travers la ville pour vous permettre de vous déplacer facilement dans la ville.

Enfin, le Petit train de Marseille, parfait pour les familles, vous invite à suivre plusieurs circuits pour des visites guidées des différents quartiers de la Cité phocéenne. Si cela vous intéresse, la billetterie se situe sur le Vieux Port.

Comment aller à l’Arc de Triomphe – Porte d’Aix ?


En vélo
Station Boulevard des Dames/Terras (Marseille 02)
En voiture
Parking Sainte Barbe (16 rue Sainte Barbe, Marseille 01)
En métro
Station Colbert / Hôtel de Région (Ligne 1)
Station Jules Guesde (Ligne 2)

Vous aimerez aussi :