Saison estivale 2015 : on craint degun !

by • 9 mars 2016 • Le GROS dossierComments (0)1149

Les mois de juillet, août et septembre 2015 ont été très bons (on dirait même tarpin bon) pour les professionnels du tourisme à Marseille. La baisse de l’euro, une météo clémente, la réputation de la cité Phocéenne entant que capitale européenne de la culture 2013 ont permis de classer Marseille comme le 1er bassin récepteurs de vacanciers dans le département des Bouches du Rhône.

Un mois de juillet au septième ciel

L’aéroport Marseille Provence exulte avec ses quelques 882 506 passagers accueillis en août 2015. Un chiffre record qui s’explique par une hausse de fréquentation des liaisons européenne directes. Mieux encore, les ventes de billets d’avion entre les Etats-Unis et Marseille ont enregistré une croissance de 25% entre 2014 et 2015 de janvier à août… God bless America !

Boudiou qu’il est beau l’été

Qu’il s’agisse de la restauration, de l’hébergement, ou des prestataires touristiques comme l’Open Tour ou Localanque, tous ont enregistré une fréquentation plus importante que l’année précédente. L’explication tient à la bonne réputation mondiale de Marseille depuis 2013 et à une proposition commerciale et culturelle toujours plus importante grâce aux nouveaux aménagements lancés par l’énorme chantier Euroméditerranée.

Autre grosse tendance qui ravie les professionnels, le nombre de touristes au mois de septembre ne cesse d’augmenter, prenant même l’avantage sur les juilletistes. Le tourisme d’affaire progresse également, évitant aux professionnels une baisse drastique de leur chiffre d’affaires en fin de saison.

Touristes qui es-tu ?

Le touriste étranger à Marseille parle anglais, espagnol, italien et allemand. Quelques-uns viennent d’Asie, même si cette tendance émergente pourrait être améliorée à l’aide d’une offre et d’une communication touristique plus adaptée à la culture asiatique.

Le touriste aime se cultiver et apprécie la richesse du patrimoine marseillais. D’après les chiffres de l’Office du Tourisme, notre ami a visité (dans l’ordre) :

Comme les Marseillais, il apprécie faire la fête et a su le démontrer en se déhanchant au Festival Marseille Jazz des cinq Continents. Il s’est plongé dans l’histoire mouvementée de l’Olympique de Marseille en visitant le Nouveau Stade accompagné de 25 000 autres curieux.

Le touriste est également Français, il se moque de notre accent très (trop ?) chantant et aime scander « Ici c’est Paris » à longueur de journée. Ses collègues Lyonnais et Chtits ont beau lui dire qu’il court un grave danger, il s’en moque et continue. Le touriste français est plus critique que notre ami Anglais ou Espagnol, mais il ne boude pas son plaisir lorsqu’on lui sert une Cagole bien fraîche les pieds dans l’eau.

Qu’il soit Parisien, Madrilène, Romain ou Berlinois, tous s’accordent à dire à la fin de leur séjour « j’aime la France », et ça c’est Marseille !

Prochain épisode de notre chronique « Quand Marseille regagne le cœur des touristes » le mois prochain ; en attendant restez connecté à Marseille Tourisme sur Facebook !

Sources : Office du Tourisme Marseille / National Geographic / TripAdvisor / fourfourtwo.com

Voir Marseille et ses récompenses ou retour à l’introduction Marseille Je t’aime

Par Belinda Tempier

Pin It

Vous aimerez aussi lire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *