Aix en Provence

La cité d'Aix
Contacter l'office de tourisme
Tél : 04 42 16 11 61
Le bon plan
Découvrez le City Pass Aix-en-Provence

Aix en Provence

Est il encore nécessaire de présenter Aix-en-Provence ? Ancienne capitale de la Provence au XVe siècle, haut lieu de l’art et de la littérature, Aix est une ville à la vie culturelle toujours florissante. Avec son superbe patrimoine parfaitement entretenu et restauré, la ville reste l’une des plus attractives et les plus visitées de la région. Dans un environnement exceptionnel, sous la protection de la Montagne de la Sainte Victoire, entourée de superbes bastides provençales régnant sur une campagne préservée, Aix-en-Provence étale ses richesses.

Aix : une richesse culturelle historique

Fondée par les romains en 122 av JC, elle fut baptisée Aquae Sextiae (eaux de Sextius). Sa création répondait à la nécessité d’assurer la sécurité des échanges commerciaux entre Rome et la cité phocéenne toute proche. La ville grossit rapidement, et devient un phare de la culture romaine en Gaule. Preuve de son importance, elle possède un théâtre ainsi que des remparts. En 1189, les comtes de Provence décident de s’y établir pour en faire leur nouvelle résidence. Cela va donner à la ville de « capitale de Provence » et accroître son expansion. L’installation du Roi René au XV e siècle marque l’apogée de la cité qui conservera toujours ce titre de « cité du Roi René ». Cette figure historique est très largement évoquée, et célébrée de nos jours dans la ville.

Peintres, écrivains, les artistes ont su déclarer leur amour à Aix-en-Provence

Le peintre Paul Cézanne est né et a vécu toute sa vie à Aix-en-Provence. Mort dans cette même ville en 1906, le peintre français, figure du mouvement impressionniste, est considéré de nos jours comme un des précurseurs du Cubisme. Les paysages aixois de son enfance furent ses principales sources d’inspiration, particulièrement la montagne de la Sainte Victoire sur laquelle il a réalisé plusieurs toiles. Ami d’enfance de Cézanne, Emile Zola, lui y passera ses 18 premières années. Les traces de Cézanne sont partout, il est impossible de visiter la ville sans rencontrer d’une manière ou d’une autre le célèbre enfant du pays.

D’autres grands noms de la littérature ou de la peinture ont d’ailleurs succombé au charme de la ville : Guiguou, Frédéric Mistral, Blaise Cendars…

La devise « ville d’eau, ville d’art » résume bien la ville et ce ne sont pas les nombreuses manifestations culturelles programmées tout au long de l’année qui contrediront celle-ci. Théâtres, festivals et autres rencontres artistiques rythment la ville toute l’année. Chaque été, le Festival International d’Art Lyrique et de Musique présente une affiche prestigieuse et reconnue.

Aix-en-Provence : un patrimoine architectural à ne pas manquer

Véritable musée à ciel ouvert, le centre ville est l’occasion de belles promenades, en flânant à pied dans les ruelles animées et pittoresques. L’incontournable Cours Mirabeau a été tracé au XVIIe siècle sur les remparts. A son extrémité ouest, vous aurez le plaisir d’y découvrir une majestueuse fontaine, la fontaine de la Rotonde qui date elle de 1860. N’hésitez pas à faire une halte à l’un des nombreux cafés ou brasseries du Cours ou de la vieille ville. Les marchés et autres petits magasins de charme pullulent et sont sans cesse l’occasion de découvrir un artisanat original ou traditionnel.

Goûtez aux soirées aixoises

Ville étudiante, Aix est beaucoup plus nocturne que sa grande sœur phocéenne. Les soirées sont nombreuses et courues, se pressent et se mélangent étudiants et bourgeoisie locale. De nombreuses boîtes de nuit assurent la continuité jusqu’au bout de la nuit. Et malgré un arrêté préfectoral modifiant les heures de fermeture des débits de boisson et des restaurants dans le centre-ville, Aix reste une ville festive !  Accueillante en toute saison, Aix en Provence est une ville à découvrir ou redécouvrir.

Zoom sur Paul Cézanne : le peintre aixois emblématique

« Quand j’étais à Aix, il me semblait que je serais mieux autre part, maintenant que je suis ici, je regrette Aix… Quand on est né là bas, c’est foutu, rien ne vous dit plus ».

Né en 1839 à Aix en Provence, Paul Cézanne est issu d’une famille plutôt aisée, son père avait une chapellerie sur le Cours Mirabeau, puis fonda une banque. Il commence des études de droit sans réel enthousiasme et suit également des cours de dessin. Il effectue toutes ses études à Aix, où il acquiert une solide culture classique. Son père le destinant à une carrière de droit. Mais sa vocation artistique commençant à se dessiner, il décide d’aller suivre des cours de dessin à Paris, où il côtoie Pissaro et Guillemin. Celui qui allait être considéré comme un des pères de la peinture du XX e siècle, allait échouer au concours de l’école des Beaux Arts de Paris. Revenu à Aix pour travailler dans la banque paternelle, mais l’attraction vers la peinture est irrésistible et il décide de repartir à Paris, avec cette fois dans l’idée définitive de devenir peintre. Peintre autodidacte, il alterne les allers retours entre Paris et Aix, ses premières œuvres sont maladroites et n’ont rien en commun avec celles de ses collègues impressionnistes.

A partir de 1863, Cézanne va régulièrement proposer des peintures au jury du Salon Officiel de Paris, elles seront toutes systématiquement refusées malgré tous les efforts déployés. Ses tableaux témoignent déjà d’une grande variété dans le choix des thèmes. Sur l’exemple de Pissaro il va se consacrer au paysage sur le motif et va s’imprégner de la manière impressionniste. Il partage avec les autres impressionnistes un souci de représentation exacte de la nature. Pissaro obtient que Cézanne participe à la première exposition impressionniste en 1874. Hélas pour lui ses œuvres sont très mal reçues, si bien que Cézanne refusera de participer à la deuxième édition. Pour la troisième exposition en 1877, les tableaux de Cézanne sont boudés par le public qui les trouve lourds et de facture grossière, et ce dernier est sévèrement égratigné par la critique. Abattu et profondément meurtri, il va dés lors prendre ses distances avec ses amis et restera éloigné des expositions impressionnistes.

En 1886, il prendra par la suite ses distances avec son ami d’enfance Emile Zola car il s’était reconnu dans le personnage principal de « l’Oeuvre », dans lequel un peintre avorté courait en vain derrière l’oeuvre de sa vie. La même année, le décès de son père le met en possession d’un héritage confortable qui le mettra définitivement à l’abri du point de vue financier. Le tournant arrive en 1895, un jeune marchant d’art organise une rétrospective au sein de laquelle 150 œuvres de Cézanne sont présentées. C’est alors qu’il est découvert et il devient une référence pour les jeunes artistes. La reconnaissance va croître et sa réputation ne va plus cesser de grandir. Mais la vraie révélation sera plus tardive.

Presque cent ans plus tard en 1995 avec l’exposition qui s’est tenue à Paris au Grand Palais et aussi à Londres. De passage à Aix, ne manquez pas la promenade « sur les pas de Cézanne », un itinéraire frappé de la lettre C qui traverse la ville à travers les lieux fréquentés par le peintre. Il est également possible de visiter l’atelier de Paul Cézanne pour vous imprégner de ses objets familiers et de ses expériences artistiques.

La meilleure façon de découvrir la région

En vacances dans la région, envie de belles balades ? N’hésitez pas à tester nos randonnées !

Vous aimerez aussi :

  • moustier ste marie montagne balade rando

    Les plus beaux villages de France en Provence