AMP : tout est prêt pour la saison estivale et l’Euro !

Dès le 10 juin, Marseille vivra durant un mois au rythme de l’Euro de football. Pour ne pas rater l’événement de l’année, l’aéroport a accéléré considérablement la cadence des travaux de reconfiguration de la voirie. Pour l’arrivée et le départ des supporters tout doit être au top niveau comme :

  • Un accès aux parkings simplifié,
  • Des nouveaux ronds-points pour fluidifier la circulation,
  • Des espaces en front d’aérogare libérés.

Bon à savoir : les 2 voies de circulation et la voie de dépose-minute devant les Halls 1 à 4 seront fermées à la circulation des véhicules particuliers. Une signalétique sera mise en place afin de permettre aux usagers de rejoindre leur stationnement ou la zone dépose express via les nouveaux accès.


Vous arrivez à Marseille par les airs ?

On fait le point avec Sophie Lamotte, chef d’escale adjointe chez Avia Partner. Découvrez les métiers au sol, et les conséquences de l’Euro sur l’activité de l’aéroport Marseille Provence.

MT : Bonjour Sophie, expliquez-nous votre fonction à l’aéroport Marseille Provence ?
Sophie : « Je suis chef d’escale adjointe chez Aviapartner et je suis en charge de gérer la partie exploitation. Pour résumer, Aviapartner effectue l’assistance des vols et nous devons nous assurer que les avions soient traités en toute sécurité, tout au long du processus : de l’enregistrement au chargement de l’avion. »

MT : Quels sont les différents métiers au sol présents à l’aéroport ?
S : « Les aéroports sont comme des villes où se côtoient une multitude de métiers. On peut les classer par secteurs. La partie traitement des passagers qui va de l’enregistrement jusqu’à l’embarquement ou le traitement des litiges bagages à l’arrivée. La partie avion avec la répartition des masses dans l’avion, le chargement des bagages, l’assistance aux équipages, le ravitaillement.  La gestion des points de parking et des infrastructures, les services de l’Etat qui assurent la sécurité de tous…

MT : Des emplois ont-ils été créés à l’occasion de l’Euro ?
S : « L’Euro est un événement ponctuel, qui s’inscrit dans une période de forte activité, cet événement a été pris en compte dans le dimensionnement des équipes. Les avions qui arrivent et décollent sont durant cette période pleins. L’Euro a sans doute contribué à plusieurs embauches dans beaucoup de services de l’aéroport. »

MT : L’Euro démarre dans quelques jours, quelles directives ont été prises pour assurer une sécurité optimale ?
S : « Nous sommes en état d’urgence, avec un renforcement des règles de sûreté prolongé même après la période de l’Euro. Nous appliquons donc les directives de l’Etat. chez Aviapartner, notre mission est de permettre aux passagers de voyager en toute sécurité, pour nous les plus hautes attentes sécuritaires sont un standard. Les services de l’Etat sont également mobilisés. Mais pour nous la même vigilance est demandée et nécessaire toute l’année. »

MT : L’affluence à l’aéroport sera sans doute exceptionnelle, avez-vous des recommandations à faire aux voyageurs pour que leur arrivée sur Marseille soit idéale ?
Ce ne sont pas les arrivées sur Marseille qui peuvent poser problème, mais surtout les départs. Il est important que les voyageurs arrivent de bonne heure à l’aéroport, et qu’ils préparent leur bagage en fonction des réglementations. Cela permettra de fluidifier les files d’attente à l’enregistrement et aux  contrôle de sécurité.