Air, terre, mer, fer, tous les moyens sont bons pour fouler le sol phocéen. Marseille est l’une des villes françaises les plus accessibles du territoire. Avec une ouverture sur la mer, un aéroport lançant chaque année de nouvelles lignes, de nouveaux trajets TGV et TER en préparation, sans oublier une accessibilité simplifiée par de nombreux aménagements autoroutiers, Marseille est gâtée. Celle que l’on qualifie aujourd’hui de nouvelle Barcelone accueille quasiment 5 millions de visiteurs depuis 2015 ! Un chiffre qui ne risque pas de diminuer…

Elue 2ème destination favorite par National Geographic en 2015, derrière NewYork
Un tel plébiscite nécessite des moyens de transport  au top niveau. Bonne nouvelle : on les a ! Bon… je ne parle pas des transports en commun intra-muros, là il est évident qu’un effort doit encore être fait. Si de nouvelles stations de métro ont vu le jour, le métro en lui-même reste vieillissant et pas vraiment rassurant (sans parler du manque d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite). Même constat au niveau des bus. Si le parcours touristique typique est très bien desservi par des bus modernes, voire même écologiques, sorti du centre-ville les choses se gâtent…

En revanche, au niveau des lignes SCNF, vols nationaux et internationaux, croisières et ferries, autoroutes, et bus de région, excusez-moi du peu, mais on cartonne fada ! Pas un seul moyen de transport n’a pas été revisité, avec des améliorations importantes apportées au réseau existant. Les transports se font plus sûrs, plus rapides, plus conforts, et ça, nos amis touristes apprécient.