La cuisine provençale ravit les papilles de petits et grands depuis des générations et est entrée dans le patrimoine de la gastronomie française. Nous mettons ici à l’honneur ces spécialités régionales que le monde nous envie… Au menu : huile d’olive, légumes gorgés de soleil et saveurs inimitables !

La Bouillabaisse

C’est LE plat indissociable de la culture marseillaise. Emblème de la cuisine méditerranéenne, elle se compose d’un ragoût de poissons frais souvent accompagné de croûtons de pains aillés et badigeonnés de rouille. Chaque Marseillais aime prétendre que la véritable recette de la bouillabaisse lui a été transmise par sa grand-mère et refuse de partager ce secret de famille jalousement gardé…

L'Aïoli

C’est bien connu, les véritables provençaux badigeonnent absolument tous leurs plats avec une bonne dose d’aïoli. Cette sauce ne doit contenir, selon les puristes, que quelques gousses d’ail et un filet d’huile d’olive. Selon le célèbre poète Frédéric Mistral, en plus de son goût qui transmet « toute l’allégresse du soleil de Provence », l’odeur forte de l’aïoli permettrait également de chasser les mouches.. On vous laisse vérifier par vous-mêmes !

La Soupe au Pistou

Tous les légumes d’été de notre belle région sont rassemblés dans cette soupe traditionnelle. Cependant, ce qui fait toute l’originalité de cette spécialité ensoleillée est le pistou, mélange de basilic, d’huile d’olive et d’ail, qui ajoute un goût inimitable à la préparation. Une variante plus saine et diététique que les pâtes au pesto de nos voisins italiens !

La Ratatouille

Si le célèbre film de Disney a décidé de mettre au centre de son histoire ce célèbre plat de notre région, ce n’est pas pour rien ! Pour la préparer, rien de plus simple : des légumes cultivés sur nos terres ensoleillées et un peu d’huile d’olive. Le goût, cependant, rappellera à tous la douceur de l’enfance et les dîners en famille à profiter du temps doux du Sud de la France. En bref, un plat simple que bien d’autres régions nous envient…

Les Navettes

La cuisine provençale peut également apporter dans vos palais une délicate touche de sucré. Spécialités de Marseille, les navettes sont traditionnellement préparées pour la Chandeleur en lieu et place des crêpes. La légende raconte que la forme si singulière de ce biscuit à la fleur d’oranger viendrait de la barque qui amena les Saintes Maries en Provence. Pour les déguster, rendez-vous aux alentours de l’Abbaye Saint-Victor, c’est ici qu’a été conçue la recette originale !

Le Pastis

Le pastis, synonyme d’apéro dans la France entière et symbole du sud de la France ! En terrasse ou après une bonne partie de pétanque, toute occasion est bonne pour le savourer. Sa saveur anisée a souvent été imitée mais jamais égalée.

La Tapenade

Autre star provençale, la tapenade fait son entrée ! Cuisinée à partir d’olives, de câpres, d’anchois et d’ail, elle entre dans la composition de nombreux plats méditerranéens. Cependant, elle se suffit à elle-seule et vous pouvez simplement la tartiner sur des toasts pour l’apéritif. Un délice !

Le Chichi Frégi

Souvent confondu avec le churros, ce beignet sucré se mange exclusivement dans les rues marseillaises. Il tient son nom de sa forme, pouvant faire penser à un sexe d’homme, « chichi » en provençal. A l’Estaque, chaque marchand de beignets se targue d’être celui ayant inventé la recette originale du chichi frégi.

Les Côtes-de-Provence

Que serait la cuisine française sans un bon vin pour accompagner un plat concocté minutieusement ? Le Sud ne fait pas exception à cette tradition avec ses Côtes de Provence. Le vin rosé est souvent apprécié en été et permet une alternative au pastis pendant le traditionnel apéro. Les Côtes-de-Provence permettent également une dégustation lors d’un dîner raffiné, avec pas moins de 18 Crus Classés.

La Fougasse

Pain provençal souvent agrémenté d’oignons, d’olives, d’anchois et de lardons, la fougasse fait partie des essentiels de la cuisine provençale. Si à l’origine elle permettait au boulanger de vérifier la température de son four, aujourd’hui sa popularité est telle qu’on la retrouve dans toutes les boulangeries.

Bien sûr, nous pourrions aussi citer la pissaladière, l’andouillette à la provençale, la bohémienne, le panisse, l’alouette, la daube provençale… Et tant d’autres plats qui rendent fous de jalousie les autres régions ! Car après tout, que ce soit en football ou en cuisine, nous restons à jamais les premiers… !